L'histoire de la céramique

Nous passons bien trop souvent à côté d’une histoire intéressante lorsque nous utilisons les objets de notre quotidien. Ne vous êtes-vous jamais posé des questions sur le processus de création de votre vase ou bien de votre nouvelle tasse en céramique Artcodes ? Nous avons pensé à tout, installez-vous et profitez de notre conte.

céramique-artcodes-blog-artisan

Que se cache-t-il derrière les belles céramiques ?

Pour commencer, la céramique est le premier “art du feu” à apparaître bien avant le verre ou encore le métal. Elle représente donc l’un des premiers métiers artisanaux de l’histoire de l’humanité, rien que ça ! Depuis la préhistoire, la céramique s’ancre dans la culture sociétale et représente le matériau le plus abondant que l’Homme ait conçu.  

De part son utilité ou son expression artistique, elle exprime l’évolution des modes de vie et témoigne du progrès technique, par la maîtrise des quatre éléments naturels : la terre, l’eau, le feu et l’air. Elle reconstitue les us et coutumes, les habitudes alimentaires et les usages culturels d’un peuple à une période donnée.

Qu’elle soit un simple objet du quotidien ou une réalisation exceptionnelle, la céramique reste une source inépuisable d’inspiration.

La céramique se fabrique grâce à plusieurs techniques artisanales parfaitement maîtrisées par les artisans. Vous trouverez, sous cette photo, les différents moyens de produire le matériau.

La céramique en poterie

ceramique-poterie-artisan-artcodes-blog

Les poteries sont fabriquées à partir d’argile. Elles sont souvent de couleurs allant du rouge au gris en fonction de la composition. La fabrication se fait via un modelage, un montage au colombin (c’est un boudin long en terre enroulée sur lui-même), un tournage et un moulage. La cuisson d’une poterie se fait entre 800 et 900 degrés. Les poteries sont imperméabilisées lorsqu’une glaçure s’effectue sur ces dernières. Elles sont ensuite désignées comme vernissées.

Qu'est ce que la Faïence ?

Ces céramiques se définissent par une pâte argileuse tendre, poreuse et recouverte d’un enduit imperméable et opaque. 3 types de faïences existent. La première est la faïence stannifère à base d’oxyde d’étain. La deuxième est fabriquée avec de l’argile sélectionnée pour sa blancheur sans pareil, la faïence fine. Le dernier type de faïence est la lombifère, celle à base de plomb. La faïence peut se cuire de 2 façons. La première façon est à petit feu : Le décor se poste sur une pièce cuite après la pose de l’émail. ( 650 à 700°). La cuisson à grand feu : après un traitement de recuit dit “au dégourdi” à faible température (500° à 600°), la pièce est couverte d’un émail stannifère, le décor coloré qui consiste en oxyde métallique est déposé sur l’émail brut sans possibilité de correction car la terre à ce moment-là est encore poreuse et absorbe la couleur. Une fois que le motif a été créé, la pièce est cuite une nouvelle fois à haute température (800°-900°).

La céramique en porcelaine

Céramique dont la pâte est vitrifiée dans la masse (donc imperméable), qui se caractérise par sa blancheur à l’instar de la faïence fine dont elle n’est pas toujours facile à distinguer. On reconnaît généralement une porcelaine à sa translucidité. La porcelaine naît en Chine vers le 7e-8e siècle de notre ère. dès lors qu’elle fut importée au moyen-âge, l’Homme en exploite son potentiel.

La porcelaine dure (non rayable à l’acier) et la porcelaine tendre (sans kaolin et rayable à l’acier) constituent les deux grandes familles de la porcelaine européenne. Elles sont le plus souvent recouvertes d’une glaçure ou émail transparent qui laisse apparaître leur blancheur.

Le grès pour vos créations

céramique-grès-artcodes-tasse-artisan-blog

Céramique dont la pâte contient une forte proportion de silice et supporte des températures de cuisson élevées (de 1200° à 1400° C) ; elle est partiellement vitrifiée par la cuisson.

Avec le grès, nous quittons le premier des deux grands groupes qui divisent les familles de céramiques. Poteries et faïences sont des céramiques à pâte poreuse qu’il est nécessaire d’imperméabiliser à l’aide d’une glaçure ou émail. Le grès comme la porcelaine sont des céramiques dont la pâte est vitrifiée dans la masse et donc imperméable. 

C’est donc à des fins esthétiques, depuis son apparition vers le 4e siècle en Chine, son introduction au Moyen-Orient et son développement à partir du Moyen Age en Europe, que les potiers ont appliqué des glaçures sur le grès, combinant recherches de matière et de forme.

céramique-artcodes-blog-vase-artisan

Découvrez nos conseils afin de créer votre propre atelier chez vous en cliquant ici !