Le portrait de Anne Charozé

L'interview

Cette semaine, Artcodes vous propose de découvrir l’univers artistique de Anne Charozé, fondatrice de l’atelier Polën Design & créatrice d’objets décoratifs. 

Découvrez son parcours, son histoire, ses émotions et la source de sa créativité dans cette interview dédié aux artisans. 

L'interview

Cette semaine, Artcodes vous propose de découvrir l’univers artistique de Anne Charozé, fondatrice de l’atelier Polën Design & créatrice d’objets décoratifs. 

Découvrez son parcours, son histoire, ses émotions et la source de sa créativité dans cette interview dédié aux artisans. 

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

 Je suis Anne Charozé, j’ai 42 ans.
Après avoir obtenu ma maîtrise en arts plastiques à Lille en 2004, je suis revenue dans ma Normandie natale où j’ai travaillé de nombreuses années dans le secteur artistique et culturel. Lors de mon dernier poste dans un théâtre de la région, j’ai éprouvé le besoin de revenir à mes premières amours, au travail de la main. J’ai quitté ce poste en 2017 pour me former à la céramique et créer ma marque de design céramique, utilitaire et déco.

Interview-Artisan-Polen-Design-Ceramique

Qu’est ce qui vous inspire le plus dans la vie de tous les jours ?

Tout ce qui m’entoure m’inspire ! Une phrase ou une pensée entendue à la radio, la nature qui m’environne, l’association inattendue de couleurs ou d’objets présentés côte à côte, une musique, un son, le dernier livre en cours, une réflexion entendue dans la rue…

Quels matériaux utilisez-vous le plus souvent et pourquoi ?

 Le grès et la porcelaine. J’utilise le premier de façon brute et pour des objets plutôt lourds. J’emploie le second pour des pièces fines et délicates. J’aime passer de l’un à l’autre, cette ambivalence dans mon travail. Cela correspond bien à mes traits de caractère je crois : un côté sauvage et l’autre plus raffiné.

Vous souvenez-vous de vos débuts ?

Ce n’est pas très vieux, donc oui bien sûr. On tâtonne, on cherche… Beaucoup de déconvenues, de belles découvertes aussi.
On s’aperçoit que la céramique est une activité où l’on ne maîtrise pas tout… Le séchage, les cuissons, etc. Il y a beaucoup de surprises, dans les deux sens du terme ! C’est passionnant et pousse à toujours aller de l’avant !

Qu’est-ce qui fait que vous soyez autant attaché(e) à votre artisanat ?

Mes parents étaient artisans, apiculteurs plus exactement, donc aussi dans l’univers agricole. Et une mère artiste qui était céramiste lorsque j’étais encore enfant. J’ai grandi dans cette atmosphère entre art, nature, travail manuel, amour du travail bien fait, et une certaine philosophie de vie qui m’a construite. Plus les années passent et plus je ressens le besoin d’exercer une activité qui ait du sens par rapport à l’époque dans laquelle nous vivons, son évolution, et en accord avec mes aspirations personnelles, mon besoin de liberté et mon amour pour l’art depuis toujours.

Que ressentez-vous lorsque vous laissez place à votre créativité ?

Beaucoup de liberté et de passion.

Une histoire / Anecdote à nous raconter ?

 C’était au tout début de l’aventure POLËN, j’avais aussi associé des pièces en vannerie que je créais, des luminaires. J’imaginais très bien mettre en scène ces lampes en osier intitulées “Nid d’amour” dans la neige à la montagne pour mon shooting photos. Nous sommes parties trois jours en Savoie avec une amie qui souhaitait m’assister. Cela a été un très beau moment de magie de ces petites lumières dans la montagne, et très drôle aussi avec une voiture qui ne peut pas monter plus haut pour aller trouver la neige, la nuit qui commence à tomber, le bruit du moteur du groupe électrogène qu’on déplace pour alimenter une dizaine de lampes dans la neige, les câbles en tissus enroulés de plastique pour les protéger, les pas qu’on essaie de camoufler ! Etc, etc. Puis même scénario en escaladant les rochers d’une cascade pour réaliser les photos dans la rivière ! Bref, beaucoup de système D, de franches rigolades, de beaux souvenirs sans trucages Photoshop !!

Pouvez-vous nous décrire votre atelier en une phrase ?

Un espace très lumineux, très minimaliste, ouvert sur la nature et qui m’apporte beaucoup de sérénité.